Découvrez nos conseils pour trouver le bon référenceur SEO et SEA

Référenceur SEO est un travail sérieux, minutieux, qui demande beaucoup de rigueur et de professionnalisme. C’est pour cela que c’est devenu un métier à part entière. Le spécialiste du référencement naturel que vous engagerez fera en sorte que votre site soit optimisé pour vous donner un bon positionnement dans les premières pages des SERP (Search Engine Results Pages). Si vous travaillez avec un bon référenceur SEO, vous accroîtrez votre visibilité sur internet et par conséquent vous aurez un bon trafic dans votre site. Mais il existe aussi des mauvais référenceurs SEO qui produiront l’effet contraire, en vous faisant perdre votre temps et votre argent. Alors la question se pose presque naturellement : comment reconnaître un bon référenceur ?

Prenez d’abord le temps de vérifier ses références

Quel que soit votre domaine d’activité, si vous avez un site internet à gérer, vous aurez besoin d’un bon référenceur SEO et SEA, que ce soit au sein de votre propre équipe en interne ou en sous-traitance. Comment faire pour en engager un bon ? Demandez au référenceur de vous montrer quelques-uns des projets SEO qu’il a mené à bien. S’il est un bon référenceur SEO et SEA, il devra pouvoir être capable de donner des exemples concrets de projets réalisés. Aussi, il devra pouvoir vous montrer une liste de ses clients satisfaits. Bien sûr, pour être prudent, vérifiez vous-même l’effet de ses travaux sur les sites de ses anciens clients.

White hat ou black hat?

Une des premières choses à faire lorsque vous tomber sur un référenceur SEO ou SEA, c’est de vérifier s’il est un « White hat » ou un « Black hat ». Une petite explication s’impose et c’est assez simple. Un White hat est un référenceur qui travaille en suivant les règles établies par Google en matière de référencement. Un Black hat est un référenceur qui ne se soucie pas de suivre ces règles mais qui propose à ces clients d’employer des techniques malhonnêtes comme le cloaking, le bourrage de mots clés, l’utilisation de textes blancs sur fonds blancs, des pages satellites. Ne travaillez jamais avec des black hat pour éviter les pénalités et assurer la pérennité de votre trafic.

Quelques bonnes questions à poser durant l’entretien

« Pouvez-vous me montrer des exemples de projets que vous avez réussi ?» Comme nous l’avons vu, ceci est la première question à poser au référenceur pour vérifier ses référencements. Puis demandez-lui s’il suit les consignes aux webmasters données par Google. Cela vous permet de juger s’il est un White hat ou un black hat. Pour vérifier qu’il a une organisation de travail sérieuse, demandez-lui comment compte-t-il mésuser la réussite du projet. Posez des questions qui vous permettrons de savoir si le référenceur s’intéresse à votre entreprise ou non. Si ce n’est pas le cas, il vaut mieux travailler avec un autre.

Pourquoi faire appel à une agence web ?
Comment recruter un excellent community manager ?